L’année 2022 commence avec un nouveau confinement. Couvre-feu, restrictions, télétravail, inquiétudes et stress… Tous ces changements ont un impact sur vous, mais aussi sur vos animaux de compagnies. 

1- Les impacts physiques et olfactifs:  

confinement

Votre chien a différents besoins tant au niveau physique que mental. Commençons par les besoins physiques, votre chien doit se dépenser. Une sortie dans votre cour arrière ou le balcon n’est pas suffisant. Sa promenade quotidienne est donc essentielle, le froid et les températures peuvent rendre les sorties difficiles. Vous devez pourtant la faire pour que votre chien s’épanouisse lors de ce confinement. Petite astuce: il existe des accessoires très pratiques pour le froid qui peuvent vous aider à rendre cette promenade moins pénible pour vous et votre chien. Vive les vêtements thermiques! Abordables et résistants, ils sont des protections très utiles pour allonger les promenades. Toutefois, si la météo est trop froide, évitez les longues sorties.

Lors de cette promenade, votre chien va sentir de nouvelles odeurs, et c’est en sortant de son environnement quotidien qu’il pourra faire fonctionner son museau. Il aura l’occasion de renifler les odeurs de son environnement et de pister les autres chiens qui auront emprunté ce chemin. Ce sera aussi l’occasion de rencontrer d’autres chiens et d’autres animaux lors de la petite promenade. 

2- Les impacts mentaux et sociaux: 

Depuis le début de la COVID, la socialisation est l’élément majeur qui touche les chiens et leurs maîtres. Les impacts sociaux et mentaux sont donc les plus importants en ce moment.  Mon meilleur conseil pour tous les maîtres est le suivant : 

Peu importe l’âge, on doit continuer au minimum de lui faire vivre des expériences et de l’amener à des endroits qui vont le faire sortir de la routine de la maison. 

Pour vous aider je vous propose un petit exercice à faire avec vos compagnons à quatre pattes: 

Le terme socialisation est un synonyme d’observation, la distanciation sociale facilite énormément ce type d’exercice. On pense souvent que nos chiens doivent être dans « le feu » de l’action pour être socialisés adéquatement alors que c’est l’inverse. Regarder des gens passer, des enfants jouer, rester calme devant des voitures en mouvement (parfois les chiens de berger ont des difficultés avec ça!) Cela vous permet de vous rendre compte des signes plus tôt et il sera plus épanoui. 

On doit profiter de ces moments pour vivre encore plus les bénéfices du plein air. Plusieurs sentiers achalandés acceptent les chiens et c’est une super belle occasion de socialiser! 

3- Après le confinement, les bons gestes à adopter: 

Il faut aussi penser au retour à la « normale »: il faut prévoir qu’on n’aura pas nécessairement de l’interaction avec notre chien. Ce qui risque de causer un hyper attachement. Votre chien peut dans le futur développer de la dépression et du stress si vous n’êtes plus avec lui tout le temps. Dans un précédent article, nous vous expliquons comment reconnaître les changements de comportements de nos chiens.

Depuis quelques semaines, avec plusieurs de mes collaboratrices et collaborateurs, nous avons ouvert une nouvelle communauté appelée Un chien parfait pour moi. En étant éducatrice canine, j’offre un service personnalisé pour les personnes qui veulent des vraies réponses et un accompagnement visant à améliorer tous les aspects de la relation avec leur chien. Pour plus d’informations, clique sur le lien suivant.